POURQUOI MARCHER SUR LA COP 21*, UN JOUR, UNE SEMAINE, UN MOIS ?

Partant de FORCALQUIER, nous cheminerons vers PARIS, où nous retrouverons des convois et marches venus de toute l’Europe, partis de territoires en lutte. Notre démarche est la preuve qu’il n’est pas besoin de ligne à grande vitesse ni d’autoroutes pour se déplacer, de Center Parcs pour changer d’air, de centres commerciaux pour se rencontrer et échanger. En chemin, nous créerons des espaces de rencontre et de mobilisation. Nous titillerons le capitalisme là où il épuise la nature et les travailleurs.

Nous DÉNONCERONS l’opération de CE GOUVERNEMENT qui tente de se refaire UNE VERTE IMAGE de pourfendeur des gaz à effet de serre, alors qu’il ne veut renoncer ni à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, ni à mille autres projets destructeurs de vies, de forêts et prairies, de rivières, de territoires habités et cultivés.
Si l’on souhaite S’ATTAQUER RÉELLEMENT AUX CAUSES DU RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE, on ne peut faire confiance un seul instant à la mascarade des négociations, déjà profondément déterminées par le lobbying des multinationales pour le profit industriel, laissant si peu d’espace à une réelle influence citoyenne.

La seule réponse cohérente possible est de SORTIR ENFIN du PRODUCTIVISME INDUSTRIEL, de la PRIVATISATION DES BIENS COMMUNS, de la DESTRUCTION DES TERRES NOURRICIÈRES et de la MARCHANDISATION DU VIVANT.

Parallèlement, construire des alternatives et des « processus de transition » est une réponse, mais qui ne saurait suffire et doit s’accompagner au plus tôt du blocage des projets destructeurs pour nos vies : aéroports, lignes à grande vitesse, extractions de minerais et gaz de schistes, enfouissement des déchets nucléaires, fermes industrielles, parcs de loisirs « verts », centres commerciaux, projets immobiliers spéculatifs…

Nous souhaitons participer à LIBÉRER CES ESPACES menacés pour y INVENTER dès maintenant, d’autres formes de VIE COMMUNE et d’organisation, de liens et d’échanges matériels, de cultures et d’habitats, qui ressemblent à ce que nous désirons vivre !

C’est pour défendre ces idées porteuses d’avenir et de liberté, pour mutualiser nos connaissances et nos expériences dans les territoires traversés, recenser et faire connaître les opérations destructrices, nouvelles ou anciennes (décharges industrielles, sites nucléaires, polluants…), que nous marcherons vers Paris pour semer le débat et la contradiction là où les mensonges dominants, la confusion et le silence endorment nos consciences et affaiblissent nos résistances.

CETTE MARCHE EST LA NÔTRE, nous qui souhaitons en finir avec le capitalisme, ce système de mort, et désirons redonner une place centrale et digne à la vie humaine et à la Terre qui l’héberge. Ouvrons davantage de brèches dans la carapace de ce système dangereux et sans aménagement possible, ni vert ni durable.
Nous vous invitons à nous rejoindre pour deviser en chemin, une heure, un jour ou plus, selon vos envies et vos possibilités, à nous soutenir par vos sourires, contributions matérielles, poétiques, politiques, artistiques, logistiques (nourriture, prêt de matériel, hébergement…).

CHANGEONS NOTRE MONDE. DESCENDONS DE LA MACHINE ET DÉCIDONS COMMENT NOUS L’ARRÊTERONS. PRENONS LE TEMPS DE MARCHER.

Infos : marchesurlacop@riseup.net / site : http://marchesurlacop.noblogs.org
MARCHE FORCALQUIER-PARIS 25 OCTOBRE-28 NOVEMBRE 2015
* COP21 : 21e conférence gouvernementale sur le climat, censée résoudre le problème de réchauffement climatique et sponsorisée par EDF, Renault, LVMH, Michelin, BNP…

Voir l’itinéraire prévu.

This entry was posted in Appels. Bookmark the permalink.